« Les femmes porteront le Lean »

femenine

J’ai eu la chance de pouvoir être présent au Lean tour à Bordeaux 2017 pendant lequel beaucoup de discussions ont eu lieu sur la base de partages d’expérience. Je pense faire plusieurs articles à thème sur les informations qui m’ont marquées mais l’une d’entre elle m’a particulièrement interpellée et je voulais la partager ici.

En effet, lors d’une discussion ouverte, des remarques ont été faites, sur le ton de l’humour, sur le fait que dans l’avenir, ce sont les femmes qui porteront le Lean. L’absurdité apparente du lien entre le sexe et l’efficacité dans la mise en place du Lean m’a fait plutôt rire.

2017-10-04_22h27_34

Après quelques heures, je me suis cependant rappelé du livre « Les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus » de John Gray. Ce livre met en évidence les différences entre homme et femme dans les réactions et les manières d’appréhender les situations. Et je me suis rappelé du passage parlant des différences dans la gestion des problèmes.

Dans son livre, John Gray explique que le martien (l’homme) aime trouver des solutions à son problèmes tout seul. Il n’aime pas parler de son problèmes car, pour lui, cela reflète son incompétence à le résoudre. Un martien n’a jamais de problème, ou plutôt, il ne trouve aucune raison d’en parler.

Sur Vénus (les femmes), au contraire, on aime parler des problèmes. Pour elle, l’important n’est pas forcément d’avoir une solution au problème mais de pouvoir en échanger, parler, discuter de son ressenti vis à vis de ce problème avant de chercher une solution.

Et donc quand un martien a un problème, il s’empresse de trouver une solution sans en parler à qui que ce soit, et lorsque quelqu’un lui parle d’un problème, il cherche à le résoudre tout de suite et transfère donc le problème sur lui même. La femme cherche plutôt à discuter du problème et ne cherche donc pas à le transférer, qu’elle soit porteuse du problème ou simplement à l’écoute de celui ou celle qui en parle.

Dans le Lean, nous ne cherchons pas tout de suite à trouver la solution à notre problème, mais à s’améliorer. Il faut donc analyser le problème et notamment les causes. Et c’est lors de recherche de ces causes que nous comprenons notre problème et que nous apprenons des choses sur notre activité. C’est cet apprentissage que nous recherchons dans le Lean. La solution elle, va corriger le problème, mais l’amélioration est bien dans l’apprentissage lors de l’analyse et la recherche des causes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s