Moving motivators

Il existe plein d’ateliers pour apprendre à connaitre ses équipiers dans le but de travailler plus efficacement avec eux. Il est très important de comprendre les besoins et les sources de motivation des personnes avec qui l’on travaille. Cela permet d’adapter son discours selon les sensibilités et les attentes de chacun, et surtout d’appréhender plus efficacement leurs réactions face à un problème ou une situation particulière. Un des ateliers relativement connus permettant d’aider à avancer sur ce point est le « Moving motivators ».

Cet atelier, issu du management 3.0, a été inventé par Jurgen Appello et permet de comprendre les motivations de chaque équipier mais également d’appréhender comment ils seront affectés lors d’un changement. Il s’agit d’un atelier simple qui nécessite un jeu de 10 cartes représentant chacune un besoin intrinsèque (extraites d’une étude publiée par Daniel Pink, Steven Reiss, et Edward Deci) :

  • La curiosité (Etude de sujets divers, besoin de penser et de découvrir de nouvelles choses)
  • L’acceptation (Reconnaissance de ce que je fais et de qui je suis)
  • La liberté (Je suis indépendant et autonome)
  • Le but (Mon but dans la vie est en phase avec le travail que je fais)
  • L’honneur (Les valeurs humaines de mon équipe et de mon entreprise augmente ma loyauté)
  • Les relations sociales (Réseau social professionnel et personnel)
  • L’ordre (Mon environnement est stable dans sa structure grâce aux règles misent en place)
  • Le statut (Position reconnue auprès de mes collègues)
  • La Maîtrise (Je me sens compétent, j’ai la capacité de bien faire mon travail)
  • Le pouvoir (Possibilité d’influencer mon environnement)

Description de l’atelier

L’atelier se déroule en 3 parties :

Partie 1 : Quelles sont les motivations les plus importantes ?

Dans cette première partie, on va comprendre ce qui motive chacun de nos équipiers. Pour se faire, chacun d’eux dispose l’ensemble des 10 cartes en ligne devant eux en les classant par ordre d’importance. A gauche, les motivations les moins importantes et à droite, les plus indispensables pour eux.

2017-10-11_14h26_48

Partie 2 : Quelles sont les impacts d’un changement sur les motivations ?

Dans cette partie, nous allons mettre en avant ce que les équipiers imaginent concernant l’impact d’un changement sur leurs motivations. Un changement peut être par exemple la mise en place de l’agilité, le déploiement de la démarche Lean ou plus simplement un changement de bureau, l’arrivée d’une nouvelle personne ou même un changement de poste.

Chacun d’eux va alors estimer si le changement aura un effet positif ou négatif sur chacune des motivations. Les motivations qui seront favorisées par le changement seront déplacées vers le haut, celles qui ne seront pas impactées ne bougeront pas, et celles qui seront défavorisées par le changement seront déplacées vers le bas. Il est important d’écouter les équipiers discuter lors de cet atelier pour comprendre encore mieux leurs réflexions et leur état d’esprit.

2017-10-12_14h47_50

On peut rapidement évaluer ici comment le changement en question est perçu par l’équipier et surtout quels sont les risques sur sa motivation. On pourra alors adapter la communication ou la conduite du changement pour le faire percevoir autrement, ou même modifier certains éléments du changement en question. Les actions prioritaires à mettre en place concernent évidemment les cartes de la partie droite (les motivations les plus importantes) qui ont été déplacées vers le bas.

Exemple, suite au changement technologique engagé par son entreprise, l’équipier réalise l’atelier et positionne les cartes comme l’image ci-dessus. On voit alors que ses craintes sont de ne plus maîtriser son travail et de perdre du pouvoir d’influence. On peut imaginer que cet équipier était un référent sur la technologie actuellement utilisée. Une action pourrait être d’utiliser sa motivation la plus importante : La curiosité. Un focus pourrait être alors mis sur l’accompagnement et les formations pour rapidement le motiver dans ce changement. On pourra alors lui laisser du temps pour, en plus des formations, se former sur la technologie et le laisser mener des communautés de pratiques sur ce qu’il apprend. Ceci lui redonnera une légitimité technologique et remontera sa motivation « Pouvoir ».

Partie 3 : Quel est l’équilibre de mes motivations entre vie privée et vie professionnelle ?

Dans cette troisième partie, les équipiers vont évaluer leurs motivations par rapport à leur vie privée et professionnelle. L’idée ici est de déplacer vers le haut les motivations que l’équipier estime favorisées par sa vie professionnelle, vers le bas celles qui sont favorisées par sa vie privée, et de laisser au milieu celles qu’il perçoit comme équilibrées entre vie personnelle et professionnelle. La encore, laisser les équipiers s’exprimer et bien les écouter est très enrichissant.

2017-10-11_14h41_44

Si l’ensemble des cartes sont restées sur la ligne du milieu, on peut dire que l’équipier est dans un équilibre parfaitement équilibré entre sa vie privée et professionnelle. Cela dit, c’est rarement le cas, et on constate régulièrement que les cartes bougent. Cependant, on peut également voir que si une carte en bas est toujours suivie d’une carte en haut, on est également dans un équilibre plutôt sain entre vie privée et vie professionnelle. Il faut commencer à voir des problèmes lorsqu’il y a un déséquilibre, par exemple, lorsque la plupart des motivations de droite (les plus importantes) sont déplacées dans le même sens. Cela induit un déséquilibre des motivations de l’équipier penchant vers sa vie privée (si les carte sont en bas) ou la vie professionnelle (si les cartes sont en haut).

A notre niveau, nous ne pouvons qu’influencer la vie professionnelle. C’est donc à nous de tirer vers le haut les motivations qui sont en bas pour équilibrer et donc améliorer la vie au travail de notre équipier.

Conclusion

Au-delà de l’aspect ludique de cet atelier, l’un des points les plus importants est qu’il oblige chaque équipier à se poser des questions qu’il ne se pose pas directement. Au-delà de ce que cela va nous apprendre sur notre équipier, il va pouvoir apprendre des choses sur lui-même. Vous constaterez également que le moment passé à se poser ces questions entre équipiers, vont susciter des discussions très intéressantes, parfois personnelles, qui vont améliorer la relation dans l’équipe à la manière d’un team building.

Lorsque j’ai découvert cet atelier, je l’ai fait moi-même seul. Et j’encourage chacun à le faire pour mieux se connaitre, vous verrez c’est très intéressant.

Il ne vous reste plus qu’à récupérer un jeu de carte, à se poser les bonnes questions, et à s’améliorer.

Une réflexion sur “Moving motivators

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s