Le Daily Standup, c’est debout… Mais pas que !

Haaaaa le daily standup, le standup meeting, le daily Scrum, la mêlée quotidienne. Peu importe le nom qu’on lui donne, ce point du matin est le point le plus important de la journée d’une équipe Lean ou agile. C’est un moment :

  • Extrêmement riche en information (pour tout le monde)
  • Avec toute l’équipe (donc avec le PO)
  • Pendant lequel personne ne s’ennuie (jamais)
  • Qui parle d’objectifs collectifs (clairs)

Vous reconnaissez-vous sincèrement parfaitement dans ces points ? Si ce n’est pas le cas, rassurez-vous, les retours d’expériences montrent que vous n’êtes pas les seuls, et l’image choisie pour illustrer cet article n’a pas été sélectionnée au hasard. Ce moment, qui est pourtant primordial dans toutes démarches Lean ou agiles, est souvent mal compris, et donc rarement aussi efficace que ce qu’il devrait être. Dans ce billet, je vais partager ma vision de cette pratique cruciale permettant aux équipes d’avancer ensemble.Lire la suite »

« Qu’est-ce qui fait que Toyota est une entreprise différente ? » par Isao Yoshino, Toyota

J’ai eu la chance de pouvoir participer au Lean Summit 2018 organisé par l’Institut Lean France à Lyon. Et après la formidable introduction de Dan Jones sur laquelle j’ai déjà écrit un article (What’s next for Lean), c’était au tour d’Isao Yoshino de nous faire l’honneur de venir nous parler de Toyota et de ce qui en fait une entreprise différente.

Isao Yoshino est un ancien formateur de chez Toyota avec 41 ans d’expériences dont 14 aux Etats Unis, il est maintenant à la retraite. Après avoir été manager lui-même, il a été responsable du Manager Development Program chez Toyota. Il a été un acteur important de l’expérience NUMMI, si connue dans le monde du Lean. Bref, c’est un homme qu’on écoute, et c’est pour cela que je pèse mes mots quand je dis qu’il nous a fait l’honneur de venir nous parler pendant ce Lean Summit.

Lire la suite »

Utilisation de la user story, pourquoi ? Et comment ?

Lorsque nous souhaitons mettre en place une démarche Lean, la définition de notre flux de production est indispensable pour visualiser les obstacles nous empêchant de délivrer rapidement de la valeur à notre client. Un des points importants dans cette définition est la spécification de l’élément qui va traverser notre flux de production de valeur.

Dans ce billet, je vais expliquer pourquoi, et dans quel cas je favorise le format de la user story, et en quoi celui-ci est compatible avec le Lean. Je vais également répondre à une question somme toute intéressante, qu’est-ce qu’une user story ? 🙂Lire la suite »

Il y a les bons, et les mauvais KPI…

Les indicateurs de performances clés (KPI) sont des sujets de conversation très mouvementés à la machine à café. Ils sont très souvent controversés, et c’est plutôt compréhensible vu l’utilisation qui en est faite la plupart du temps. J’ai moi-même lutté longtemps contre ce procédé car, il faut bien le dire, mesurer sa performance opérationnelle n’est pas forcément bien vu et on ne peut empêcher certaines personnes d’en voir une forme de « flicage ».

Cependant, lorsque cet outil est utilisé avec bienveillance et sur de réels objectifs d’amélioration, les KPI sont extrêmement puissants. Ils sont au cœur de toute démarche d’amélioration continue et permettent de répondre simplement et visuellement aux questions suivantes :

  • Quels sont les objectifs de l’équipe ?
  • Quels sont nos axes d’amélioration (cf. nos écarts avec ces objectifs) ?
  • L’équipe s’améliore-t-elle ?

Lire la suite »

La puissance du questionnement

J’ai déjà écrit un article traitant de cette méthode extrêmement puissante qu’est le questionnement socratique. Elle permet d’accompagner la réflexion de nos interlocuteurs pour qu’eux-mêmes finissent par apprendre et trouver leurs propres solutions. Mais cet article était très théorique et avec le recul, il ne reflétait pas assez la puissance de cette approche à mon goût. Je ne savais pas comment trouver un exemple précis et claire, et finalement, le week-end dernier je suis tombé sur un livre intitulé « Permettre à la chance d’entrer dans sa vie » de Véronique Lours.

51b7xg-v-cL._SX321_BO1,204,203,200_.jpg

Bien que le sujet principal soit ici bien éloigné de l’IT, il y a dans ce livre un extrait que j’ai réellement trouvé intéressant car il montre un très bel exemple de mise en application de ce type de questionnement. Il reflète parfaitement le cheminement que nous devons avoir en tant que coach : diriger le regard des personnes vers des opportunités d’amélioration et non leur fournir les solutions. C’en est alors de la responsabilité de ces personnes de les saisir ou pas.Lire la suite »

« What’s next for Lean » par Dan Jones

J’ai eu la chance d’aller au Leansummit 2018 organisé par l’Institut Lean France à Lyon. Et c’est Dan Jones, l’inventeur-même du terme « Lean », qui nous a fait l’honneur d’ouvrir cet événement pour la dernière fois avant sa retraite bien méritée. Je pense écrire plus tard un article sur le Lean Summit en lui-même, mais son intervention méritait bien un article à part entière.

Le sujet qu’il a abordé n’était pas des moindres : le futur du Lean. Et tel un mentor pour tous, ses aveux et ses confidences ne sont pas faciles à entendre, mais pourtant bien vrais. Je vais essayer d’en résumer les grandes lignes.Lire la suite »

Les coachs posent des questions, Socrate pose des questions… Donc Socrate est un coach.

Bon bon ok, je fais référence à un syllogisme bien connu avec un titre qui n’en n’est pas un (si vous ne savez pas pourquoi, je vous renvoie à la définition. Mais ce n’est pas du tout le sujet de ce billet).

Aujourd’hui, je me suis intéressé au questionnement. En tant que coach, notre rôle premier est d’accompagner la réflexion des personnes sur des sujets que nous mettons en lumière. Autrement dit, nous ne donnons pas les sujets, encore moins de solutions, mais nous braquons notre projecteur sur des endroits pouvant être sources de problèmes (et donc d’améliorations).

Le choix du sujet d’amélioration et la manière de progresser dans l’analyse de celui-ci ne sont connus que des personnes travaillant au quotidien sur ces sujets. Le coach n’est donc pas là pour dire quoi faire, mais pour éclairer le chemin de la réflexion. Et sa manière d’y arriver est : le questionnement.

Cecil Dijoux, coach, blogger et auteur du livre hyperlean, m’a parlé un jour du questionnement socratique. Je me suis dit qu’il avait peut-être pris un apéro un peu fort pour me parler d’un mec qui a vécu vers 430 avant J.C. dans le but d’accompagner la résolution de problèmes d’une équipe IT en 2018.

Et puis ma curiosité ayant toujours le dernier mot sur ma manière de vivre, j’ai fait quelques recherches sur le sujet. Il se trouve qu’en effet, Socrate avait tout compris à l’esprit de coaching et que 2 448 ans après, nous avions pas mal de choses à apprendre de lui sur ce sujet.Lire la suite »

Résoudre un problème ? Quel problème ?

Le Lean, c’est de l’amélioration continue par la résolution de problème.

Voilà une belle phrase que j’ai mis approximativement 2 minutes à retenir et plusieurs mois à comprendre. Tout le Lean est là dans cette phrase, mais il y a tellement de concepts cachés derrière. J’ai déjà abordé le sujet de l’amélioration dans ce billet. Je vais maintenant m’attarder sur la notion de résolution de problèmes.

Une précision quand même sur ce billet : il n’est pas destiné à donner des solutions. Désolé, mais il faudrait bien plus qu’un billet de blog pour énumérer toutes les solutions à tous les problèmes du monde. De plus en Lean, la solution n’est pas synonyme d’une résolution de problèmes. Je précise également que ce billet n’est pas destiné non plus à présenter des méthodes de résolution de problèmes comme le PDCA, l’A3, le PDSA, le PISCARE, etc.

Non, dans ce billet, je vais plutôt m’attarder sur les questions suivantes :

  • Quel type de problème allons nous tenter de résoudre en faisant du Lean ?
  • Comment sait-on que notre « solution » est bonne ou mauvaise ?
  • Comment sait-on que notre problème est résolu ?

Lire la suite »

Management visuel et amélioration continue. Electronique ou papier ?

Cette question, je pense que tout le monde se l’est posée un jour. Et tout le monde y a répondu avec conviction. Mais qui a vraiment pris le temps d’y penser ? Quels sont les arguments ? Qu’apportent ces deux approches ? Y a-t-il simplement une réponse unique à cette question ?

Je créé ce billet de blog afin de partager avec vous ma réflexion sur ce sujet, car en tant qu’agent du changement, je me dois d’avoir une vision claire et approfondie sur le management visuel tant dans ses objectifs opérationnels que dans sa forme.

A cette question précise de la forme, chacun a un avis souvent très tranché :

  • Les achats, pour des raisons de gestion de stocks de papier et de post’it, sont plus souvent tournés vers la version électronique.
  • Les managers qui souhaitent tout contrôler et tout voir depuis leur poste de commande que représente leur ordinateur ont bien évidemment tranché en faveur du format électronique.
  • Les ours polaires préféreront également les formats numériques aux formats tuant les arbres et la nature.
  • Et les équipes ? Malheureusement, bien souvent, elles utilisent ce qu’on leur dit d’utiliser.

Lire la suite »

S’améliorer ? Où ? Quand ? Comment ?

Quand on parle de Lean, on parle avant tout d’amélioration continue. A priori, tout le monde est d’accord pour s’améliorer, et d’ailleurs, pas besoin de Lean pour assister à une rétrospective issue des méthodes Agiles. La rétrospective est une des principales réponses de l’agilité à l’amélioration continue. En Lean, s’améliorer n’est pas une question que l’on se pose de manière hebdomadaire (dans le meilleur des cas), mais c’est une action quotidienne.

Ok pour s’améliorer tous les jours, mais qu’est-ce qu’on entend par « s’améliorer » ? comment s’y prendre ? où chercher ?

Quelques éléments de réponse.Lire la suite »